Le nouvel an iranien et code promo domino's pizza brest lensemble des coutumes qui sy rattachent est une tradition très ancienne qui remonte à lantiquité.
Parmi de réduction impôt locaux nombreuses uses et coutumes, il y liconique Haft Seen lindispensable table «Sofreh» dressée dune manière bien spécifique.Cest loccasion dun grand rassemblement populaire chez les Iraniens pour fêter ce jour ensemble.Le sabzeh, lun des sept "s" ou éléments annonciateurs de lan nouveau Le plus souvent, on décore la table avec dautres objets tels que des œufs colorés (symbole de fertilité des bougies (bonheur des poissons rouges (vie ainsi quavec le Coran, le Divân de Hâfez.Parmi ces différentes traditions, nous nous concentrerons sur les symboles traditionnels et les cultes du nouvel an chez les Iraniens qui commencent habituellement par : Tchâhâr Shanbeh Souri Le dernier mardi soir de lannée concours de chant lyrique d'arles solaire (au mois de mars) est célébré par les Iraniens par une.Ces gravures sur les murailles des escaliers du palais de lApadana nous montrent la bataille entre un lion et une vache, dans laquelle il semble que cest le lion qui va vaincre.Tous se rendirent à cette fête, attendant le moment où le soleil atteindrait léquinoxe du printemps.Des scènes de la fête de Norouz sont également visibles sur les murs des deux escaliers à lest et au nord de lesplanade du palais dApadana.Détails de la lutte entre le lion et la vache, Apâdânâ.Les tapis, les Gilim et les rideaux, sont lavés et les marmites de cuivre sont reblanchies.En outre, on met dans une carafe deau parfumée à leau de rose, des feuilles de grenadier et une orange pour représenter la terre dans lespace, à coté dun bol de terre cuite tout neuf.Les chants traditionnels étaient humoristiques et pleins de sens.Hafez Basri, au Xe siècle, écrivait ainsi dans son livre Al mahâsin wa-l-addâd : " Le matin du jour de Norouz, à linstant que les astronomes avaient prévu et annoncé comme marquant le début de la nouvelle année, le messager du Norouz, à cheval.Les habitants de la région de Sistan ont trois sortes de gâteaux et de repas, dont des gâteaux de raisins secs, de farine de pois chiche, de dattes, dabricots séchés, de farine de riz et des sortes de meringues parfumées dépices et remplies de pâte.Durant cette période se déroulent aussi les cérémonies des achats de Norouz, achats qui doivent se faire en famille et qui consistent avant tout en lachat dhabits neufs, spécialement pour les enfants.Durant le "mercredi enflammé les Iraniens allument des feux et sautent par-dessus pour se débarrasser de leurs maux et gagner la force, la pureté et la vitalité du feu Ils disent «zardie man az to, sorkhie to az man», ce qui signifie «je te donne.Le Haft Sin, certains pensent que les sept "sin" correspondaient en fait, aux sept shin du vin ( sharab du sucre ( shekar du sirop ( sharbat de la bougie ( sham des haies ( shemshâd ) et dun fruit particulier.A Khukh, elle était auparavant si importante quelle symbolisait la force du maître de maison ; labsence de ce "Samanou" le jour de Norouz représentant un danger réel pour la vie du père.Les Hindous de lAntiquité avaient aussi un dieu du même nom avant que les Aryens ne se séparent en deux groupes, celui des Hindous et des Iraniens et avant leur émigration vers les terres de lInde et de lIran.




[L_RANDNUM-10-999]