Le scanner ou l IRM du rachis lombaire est prescrit en cas de persistance des douleurs malgré la modification du traitement médical antalgique, toujours en complément du bilan radiographique.
A la sortie, un livret de réducation vous est remis pour faciliter le retour à domicile et vous conseiller sur les gestes à éviter.Comment se manifestent les souffrances induites par cette compression des nerfs?Des douleurs dans les lombaires, des sciatiques à répétition, une coffret cadeau voiture de sport gêne à la marche et parfois des problèmes sphinctériens.Un avis médical sera nécessaire pour confirmer le diagnostic.La colonne vertébrale (ou rachis) est constituée de 24 vertèbres, empilées les unes sur les autres, et reliées entre elles par un disque intervertébral.La conduite automobile est déconseillée pendant un minimum de 6 semaines.L'IRM est un examen réalisé dans un champ magnétique.Elle associe des douleurs et une faiblesse des membres inférieurs apparaissant lors de la marche et disparaissant lors de larrêt de leffort.Ces examens sont souvent complémentaires, surtout lorsqu'une intervention chirurgicale est proposée.A cette cause mécanique (par compression de la racine le canal lombaire étroit entraine une inflammation et une irritation de la racine nerveuse, provoquant elles aussi une radiculalgie.Il est souvent inefficace en cas de sténose canalaire sévère, de glissement vertébral important, ou de symptomatologie sévère (claudication neurogène sévère à quelques mètres).La douleur mécanique à la marche est caractérisée par : - Une localisation au niveau des cuisses et des jambes.
Le choix de la technique se fait en fonction de vos antécédents, de létendue et du type de sténose, dune éventuelle déformation vertébrale associée et de l'expérience du chirurgien du rachis.
Du coup, ces nerfs ne reçoivent plus de sang et ils s'abîment.





Comment différencier hernie discale et canal lombaire étroit?
Chez environ 40 des malades, on obtient des améliorations pouvant se maintenir des mois, voire des années.
Depuis l'avènement de l'IRM et des séquences myélographiques, qui doivent être incluses dans le bilan, cet examen a perdu quasiment tout intérêt et n'est nécessaire que de manière exceptionnelle.

[L_RANDNUM-10-999]